Nous sommes arrivés à Ho Chi Min à 19h, après 6h de bus dont 2h de bouchons, ça nous a permis d’avoir bien le temps d’observer la périphérie de cette ville, et sur le coup, ça ne nous donnait pas vraiment envie, beaucoup beaucoup d’immeubles, encore plus de circulation qu’à Hanoi, une vraie ville occidentale… Contraste très dur avec la ville de Mui Ne qu’on a eu du mal à quitter !

On a trouvé très vite un super hôtel bon marché et une fois nos sacs posés, on est parti à la découverte de cette ville !

IMG_0500

D’abord avec un bon resto car on avait faim, cette ville a un choix impressionnant de restaurants, bars, magasins, salon de beauté,…  puis une petite balade et ensuite dodo.

 

Le lendemain (vendredi), on a décidé de suivre une balade faite par le Lonely (devenu notre bible avec le Routard !) qui nous permettait de bien marcher en passant devant chaque point intéressant de la ville : marché couvert, marché de rue, opéra, cathédrale, palais de l’indépendance. IMG_0514

IMG_0012

IMG_0523

PAS CREDIBLE

IMG_0528

Saigon, ou un bien joli bordel architectural

IMG_0536

Abbey Road version Viet

 

Puis après une pause le midi, musée de la guerre qui nous a pris tout le reste de l’après-midi.

Ce musée est connu pour être trash avec beaucoup de photos prises sur le tas pendant la guerre du Vietnam, n’hésitant pas à montrer des civils tués, des gens torturés…

Il est composé de trois étages : la vision du monde sur la guerre du Vietnam, l’agent orange (un toxique versé sur les forêts) qui a rendu handicapés pleins de personnes, la vision des journalistes américains sur la guerre.

 

Et il est temps que le bufflard reprenne du service.

Bref, pour parler du musée de la guerre, faut dire qu’il est intéressant dans le sens où le plus belliqueux molosse du monde, en visitant ce musée, aurait envie de faire la paix avec tout le monde et faire des bisous à la bisounours.  En fait, les photos exposées sont tellement atroces que ça éteint tout sentiment de violence.

IMG_0565

IMG_0585

Sur cette photo, si vous observez bien, un idiot prend des risques inconsidérés

 

Après tout ce fatra d’horreurs et d’immondices, il était temps pour nous de rentrer à l’hôtel et de se détendre avec un (ou quelques) verre(s). Et à 1 dollar le verre, on allait pas se priver.
Et comble de la soirée, on a recroisé un petit ortho de Hai Phong, Bac si Hung, qui nous a emmené boire un café avec toute la crème de la médecine vietnamienne (ouais ouais on peut se la péter…) dans un café ultra chicos (comme dit Morgane) et ensuite dans un café concert, le fameux Acoustic Bar, histoire d’écouter enfin de la bonne musique (Disons que deux mois à écouter de la soupe vietnamienne, on commençait à en avoir ras le bol, et c’est pour être poli.).

 

Le lendemain, Morgane a réussi à tous plus ou moins nous manipuler pour visiter le zoo de la ville ; alors que pour ma part, j’avais vraiment pas envie d’y aller bref… au détour d’une rue, allons par-ci par-là et hop, on était au zoo.

On a donc visité le zoo et on s’est tous prêté au jeu, à faire plein de photos avec tous les nanimos du coin ( et à nourrir les éléphants…).

100_0616

La joie de se retrouver parmi les siens pour un petit gueuleton

100_0623

Thomas, en pleine séance d'acrobaties

IMG_0715

 Hey chérie, tu te rappelles quand je faisais le tigre blanc...

Après cette bien belle visite, direction le restau indien et au dodo, pour partir sur le delta du mékong.

 

 

Pour le delta, vous avez ou vous allez voir l’article de Marie.

Mais, après le delta, on était de retour à Saigon.

Moment pendant lequel j’en ai profité pour retourner chez le coiffeur. Et pour 130 000 vnd (soit 4euros) , il n’a pas fait que me coiffer ; il m’a fait la totale.

C'est-à-dire, coupe de cheveux, rasage, coupage des poils de nez, curage des oreilles (avec des ustensiles que je n’oserais vous décrire pour ne pas souiller vos petites âmes fragiles), shampoing, massage de la tête, du visage, et des épaules, ainsi qu’un charmant masque exfoliant. La grande classe quoi.

Et pour finir Saigon en beauté, on a décidé de retourner à l’Acoustic Bar (faut dire que la fois précédente on a vu que 3 chansons en live) histoire de suivre un concert complet.

Et pendant un concert entier, en fait, vous avez différents chanteurs et chanteuses qui se succèdent, pour des prestations plus ou moins potables (passer de Shakira au red hot chilli peppers, ça peut percer des tympans des fois)
Mention spéciale au 3ème black vu au Vietnam, qui nous a fait des bien belles reprises de Clapton.

Et c’est ainsi que ce sont déroulés nos adieux avec Ho Chi Minh ville, dans la musique, la joie et les cocktails bon marché.
Sur ce mes ptits lapins, je vous bise, et on se voit en France, dans peu de temps, vraiment peu de temps MOuhahahahaha.

 

El Bufflito de su corazon.